Du mensonge de la préhistoire à la remise en question de l’évolutionnisme.

A l’école on nous a tous appris la théorie de l’évolution (enseignée d’ailleurs comme une réalité sans parler des controverses et autres alternatives), avec l’enseignement de la préhistoire et du fait que l’homme descendait du singe.

Il s’agissait alors pour nous d’une avancée majeure de la science, que personne ne remettait en question car abordée dans tous les documentaires ou livres grand public.

Même dans le domaine religieux, cela n’était plus remis en question malgré le fait que le bible explique l’apparition de l’homme via le créationnisme.

Or Internet a bien changé la donne, en nous donnant accès à toute l’information. Et que l’on soit croyant ou non, il est possible désormais de trouver des éléments prouvant le mensonge de la préhistoire jusqu’à la remise en question totale de la théorie de l’évolution.

J’en ai moi même pris connaissance en lisant des livres de René Guénon dans lesquels il explique ne pas croire aux hommes des cavernes mais sans trop donner plus de détails.

Et je suis tombé plus tard sur un livre de Jean PHAURE (Le cycle de l’humanité adamique: Introduction à l’étude de la cyclologie), qui donne toute les clés avec des éléments factuels.

Et c’est ce dont je vous présenter dans cet article

En guise d’introduction, et pour vous dresser le tableau, voici ce qu’écrit Jean PHAURE dans son livre :

« Les traditions de toutes les civilisations ont choisi la solution de la Chute. Elles en tirent toutes les conséquences.
La science occidentale défend, elle, l’hominisation du singe, peut-être parce-qu’il est plus facile d’être un singe « parvenu » qu’un ange déchu. »

article en cours de rédaction […]

Pour illustrer le sujet, j’ai également choisi une partie de la vidéo « RENDEZ-VOUS AVEC ROCH. La boîte de Pandore : le mensonge de la préhistoire » de Roch Saüquere où il expose lui même une partie des faits évoqués dans livre :

Livres sur le sujet :

Le cycle de l'humanité adamique

1 réflexion au sujet de “Du mensonge de la préhistoire à la remise en question de l’évolutionnisme.

  1. très interessant
    pour les grecs de l’antiquité l’age d’or se situe en effet derrière nous.
    Aux yeux des philosophes grecs, le changement dévaloriserait les choses et la Beauté de l’Univers résiderait dans sa stabilité.

Laisser un commentaire