Paiement sans contact, la mise en place du 666 et signe de l’apocalypse ?

C’est d’actualité, la mise en place du paiement sans contact semble s’accélérer et elle est introduite de manière subversive, dans les concerts ou festivals musicaux. En voici un exemple : PayPal et PlayPass installent le paiement sans contact aux Trans Musicales de Rennes

paiement sans contact paypal NFC Puce RFID

Ceci à mettre en parallèle avec une prophétie de l’apocalypse dans la bible, qui prend désormais tout son sens !

« Il lui fut donné d’animer l’image de la bête, de sorte qu’elle ait même la parole et fasse mettre à mort quiconque n’adorerait pas l’image de la bête. À tous, petits et grands, riches et pauvres, hommes libres et esclaves, elle impose une marque sur la main droite ou sur le front. Et nul ne pourra acheter ou vendre, s’il ne porte la marque, le nom de la bête ou le chiffre de son nom. C’est le moment d’avoir du discernement : celui qui a de l’intelligence, qu’il interprète le chiffre de la bête, car c’est un chiffre d’homme : et son chiffre est six cent soixante-six. »

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Nombre_de_la_B%C3%AAte

Ces système de paiements sans contact, semblent être le dernier marche pied vers l’imposition de la puce RFID, qui deviendra un moyen d’identification de l’individu dans tous les domaines (médicale, assurances, ect) et donc pas seulement au niveau bancaire.

Pierre Jovanovic invité sur TV libertés : “La catastrophe financière imminente”

Émission d’actualité politique et économique de TV libertés, où Olivier Pichon et Jean-Christophe Mounicq reçoivent Pierre Jovanovic, qui évoque entre autre, l’imminence d’une catastrophe financière menant à une nouvelle crise économique.

Pierre JOVANOVIC annonce une crise financière imminente Emission économique et politique TV libertés avec Pierre JOVANOVIC

Comme d’habitude avec Pierre Jovanovic, nous avons droit a des analyses très poussées, sans langues de bois, qui sortent des sentiers battus.

Voici quels sont les thèmes abordés :

1ère partie : Des attentats aux élections :
– Etat d’urgence : page facebook de Jovanovic censurée veille du 1er tour.
– Vote contestataire aux frontières par peur de l’immigration et du chômage.
– Goldman Sachs a écrit une note sur la France : veut la disparition de son armée, de ses départements, de ses communes et veut le bipartisme.
– Le management orwellien de la terreur.

2e partie : La vraie guerre est financière :
– Avec 18 000 milliards $ de dettes, le $ US ne vaut rien.
– Ayn Rand : « le papier monnaie est un chèque tiré par des voleurs légaux ».
– L’or américain a disparu. Bernanke a interdit l’accès aux coffres de la Fed.
– L’Amérique rachète l’Europe avec des faux billets.
– Corruption des eurocrates soumis au pouvoir des ploutocrates américains.
– L’Assurance vie ne vaut rien. Les comptes bancaires seront saisis.
– Les banksters de Wall street ont volé l’or du Rhin.
– Bourse française, visa Europe, nos barrages : rachetés.

3e partie : Effets de la planche à billets :
– La Yougoslavie de Milosevic, banquier keynésien, bon exemple : ruine totale.
– 100 millions d’Américains « pauvres ». Prix de la dinde a explosé par rapport aux revenus. Leasing passé de 2 à 7 ans.
– Hillary Clinton financée par les banques.
– L’Etat spectacle : la télé impose son candidat.
– Lloyds, Bank of America, Deutsch Bank licencient en masse, fin des liquidités, taux négatifs : preuves d’une catastrophe imminente.

Source : http://www.tvlibertes.com/politique-et-eco-n71-pierre-jovanovic-la-catastrophe-financiere-imminente/

Les dangers de Linky – Vidéo de Thierry Casasnovas et Phillipe Carrere

Voici une vidéo très intéressante de Jean Philippe Carrere et de Thierry Casasnovas sur les dangers du nouveau compteur EDF baptisé « Linky » :

Philippe Carrere  Thierry Casasnovas  Linky

 

Pour plus d’informations sur l’électrosensibilité et les dangers de la pollution des réseaux électriques vous pouvez consulter le site de jean Philippe Carrere : http://lespiedsalaterre.org/

A voir également :

Linky = Produit toxique : La preuve, le reportage.

Opinion « conscient » d’une jeune femme sur les attentats de Paris du 13 novembre.

Opinion « conscient » d’une jeune femme sur les attentats de Paris du 13 novembre… attention c’est du « high level » :

Projets du président de la République : l’état d’urgence en permanence ?

Projets du président de la République : l’état d’urgence en permanence ?

Projets du président de la République : l’état d’urgence en permanence ?

On ne peut qu’être inquiet des projets du président de la République. La logique de guerre qu’il a mise en avant conduit à modifier en profondeur plusieurs aspects de l’Etat de droit : qu’il s’agisse de la Constitution, de la procédure pénale ou des règles de la nationalité, ou d’autres encore.Ces mesures, loin d’être limitées dans le temps, vont s’inscrire dans la durée comme l’actuel état d’urgence qui va être prorogé pour trois mois, soit au moins jusqu’au mois de février 2016, sans qu’on en comprenne la raison.

Le peu de précisions apportées par le président de la République quant au contenu exact des réformes envisagées et la rapidité avec laquelle le Parlement est sommé de les entériner atteste que le pouvoir exécutif entend imposer sa vision d’une démocratie où ce dernier l’emporte sur les autres pouvoirs et sur les libertés individuelles.

Cette démarche est d’autant plus inquiétante que le président de la République a observé un silence total sur les causes profondes de la situation actuelle, les échecs observés et ne présente qu’une seule alternative : un pouvoir fort ou le terrorisme, sans se préoccuper d’assurer la cohésion sociale et l’égalité des droits.

La LDH exprime son inquiétude face à des projets délibérés sur injonction, dans la précipitation et usant de l’émotion provoquée par les attentats commis.

D’ores et déjà, elle désapprouve la prorogation de l’état d’urgence et souhaite que les pouvoirs publics ne se contentent pas de faire référence au respect de l’Etat de droit mais qu’ils le respectent effectivement.

 

Paris, le 16 novembre 2015

Source : http://www.ldh-france.org/projets-du-president-republique-letat-durgence-en-permanence/

Attentats à Paris J4 – « Flagrants délits de manipulation, quand les médias réécrivent leur article pour se donner raison »

Pour ceux qui doutaient encore de la partialité et de l’honnêteté des media, qui appartient tous (dans la presse mainstream) à entreprises privés (banques, marchands d’armes, ect…) ou des personnes fortunés (Patrick Drahi), voici une preuve bien factuelle de manipulation où un article de France Inter datant du 14 septembre a été réécrit après les attentats pour se donner raison (où plutôt pour pas montrer qu’ils ont eu tord).

Voici donc une archive de cet article qui date du 21 septembre : https://web.archive.org/web/20150921061603/http://www.franceinter.fr/depeche-refugies-le-fantasme-de-linfiltration-terroriste

Et voici l’article tel qu’il est aujourd’hui après modification : http://www.franceinter.fr/depeche-refugies-le-fantasme-de-linfiltration-terroriste

A noter que l’adresse du lien n’a pas été modifié et on y retrouve bien le titre dedans : « depeche-refugies-le-fantasme-de-linfiltration-terroriste »

Flagrant délit de manipulation des médias

Attentats à Paris J3 – «Les Français vont devoir sacrifier des libertés individuelles»

Ca y est, les loups sortent du bois ! «Les Français vont devoir sacrifier des libertés individuelles» c’est le titre d’un article de 20 minutes.

Or ce n’est pas le premier attentat en france, les libertés diminuent de jours en jours et plus le temps passe, moins il y a de liberté et plus il y a d’actes terroristes.

Nous avons tous été mise sous surveillance électronique sans que cela ne serve à quoique ce soit, sauf à criminaliser le citoyen ordinaire.

C’est à croire que Benjamin Franklin savait de quoi il parlait quand il disait :

« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. »

 

 Articles pouvant vous intéresser également sur ce blog :

Attentats à Paris J2 – Quand le hasard fait bien les choses.

Pour moi qui avait déjà bien suivi les attentats contre Charlie Hebdo, la nouvelle m’a fait froid dans le dos…

Ainsi c’est de nouveau Patrick Pelloux, l’urgentiste et chroniqueur à Charlie Hebdo (j’avais déjà trouvé ça fort à l’époque) qui se trouve de nouveau être le porte parole des secours à la radio.

Attentats le 13 novembre 2015 à Paris : Patrick Pelloux, quand le hasard fait bien les choses....

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais dans les media on invite toujours les même, ce qui à mon sens nuit complètement à la crédibilité de l’information, mais passons…

Écoutez bien l’extrait qui va suivre : il nous apprend que le hasard a fait que le matin même avait été organisé des exercices contre des attentats multi-sites et que donc ils étaient préparés.

Cette information est confirmée dans cet article.

Comme tout bon attentat qui se respecte, le hasard fait qu’il y a souvent dans la journée, des exercices contre des attentats de même nature.

Cela renvoie complètement à mon article d’hier « Comment reconnaître un attentat sous faux drapeau ».

Plus le temps passe et plus les éléments semblent converger vers l’attentat false flag…


Si vous voulez n’avez pas encore de doute sur ceux contre Charlie Hebdo, voici un élément factuel nuisant gravement à la crédibilité de la version officielle : les témoignages complètement discordants de Sigolène Vinson dans le journal Le Monde et celui de la dessinatrice Coralie (« Coco ») dans l’Humanité.

Ainsi dans Le monde, Sigolène Vinson dit se souvenir que lors de la fusillade Coco était assise autour de la table de la rédaction :

Autour de la grande table rectangulaire sont assis, de gauche à droite à partir du seuil de la porte : Charb, Riss, Fabrice Nicolino, Bernard Maris, Philippe Lançon, Honoré, Coco, Tignous, Cabu, Elsa Cayat, Wolinski, Sigolène Vinson et Laurent Léger. L’invité, Michel Renaud, est assis sur une chaise dans un coin de la pièce. Luz et Catherine Meurisse, une autre dessinatrice sont en retard.
Tandis que la dessinatrice raconte dans L’humanité, qu’elle revenait d’aller chercher sa fille à la garderie :
Jointe par téléphone, alors qu’elle était encore sur les lieux de la fusillade, en état de choc, la dessinatrice Corinne Rey dite « Coco », témoigne : « J’allais chercher ma fille à la garderie, devant la porte de l’immeuble du journal deux hommes cagoulées et armés m’ont brutalement menacées. Ils voulaient entrer, monter. J’ai tapé le code. Ils ont tiré sur Wolinski, Cabu… ça a duré cinq minutes… Je m’étais réfugiée sous un bureau… Ils parlaient parfaitement le français… Se revendiquaient d’Al Qaïda ».